Home Congrès Organisation Médias Enregistrement Contact Liens Sitemap
English Française Deutsch Español Russian
Pressemitteilung
Le commentaire

Ressource-Architecture
www.berlin.de
The 11 September 2001
Call for...
The Road to Berlin
Social Event!

 
" Ressource-Architecture "

C’est sous ce titre que se prépare le XXIème Congrès Mondial d’Architecture organisé conjointement par l’Union Internationale des Architectes (UIA) et la Fédération des Architectes Allemands BDA. Il se tiendra l’été prochain à Berlin, du 22 au 26 juillet.

Si l’on recherche le sens du mot « ressource », on rencontre la notion de source. D’une source jaillit l’eau qui, en suivant son environnement, cherche sa voie pour se retrouver finalement dans le lit d’un fleuve.

Tout comme l’eau des sources, les ressources matérielles de l’Architecture sont limitées. Ce qui est décisif, c’est ce qu’on en fait, la façon dont elles sont utilisées et si elles peuvent être réutilisées dans des circuits, même parfois sous une forme modifiée. Par contre les ressources spirituelles de l’Architecture – fantaisie, créativité et innovation – sont illimitées. Là aussi, ce qui importe, c’est ce que l’on en fait, quelle est l’orientation qu’on leur donne.

L’Architecture peut être une expression générale du temps et de l’espace dans lequel les hommes se retrouvent d’une façon exaltante. L’Architecture devient ainsi l’expression matérielle d’un art de vivre spirituel. C’est ce que prouve également l’histoire de la culture architecturale dans tous les continents. Aujourd’hui l’Architecture a subi différentes modifications pour devenir une forme d’expression de l’autopromotion doublée de prétentions culturelles. Dans le sillage de la révolution industrielle, de l’ère des services et de la mondialisation des marchés qui en découle avec ses objectifs principalement économiques, Architecture et Architectes ont perdu bon nombre de leurs possibilités stratégiques générales de décisions culturelles et civilisatrices.

Pour les motifs les plus divers les Architectes se sont livrés à une autopromotion narcissique. Ils sont ainsi devenus les stylistes d’une politique de goût globalisante des nantis, des puissants et de leur public. Les médias commercialisent l’Architecture en s’orientant à la demande du superflu dictée par la mode, un superflu en face duquel se dresse l’immensité de la misère et de la pauvreté humaines, loin des centres de pouvoir et de décision.

La profession, la discipline et la responsabilité de l’Architecture et des Architectes exigent donc que soit jetée une nouvelle base audacieuse, impérativement pareille à une révolution spirituelle. Pour de nombreux Architectes, la profession de foi écologique de pure forme, déjà ressentie comme gênante, s’inscrit dans un quotidien professionnel très éloigné d’une utilisation véritablement créative et préservatrice des ressources.

Ce congrès mondial, qui se tiendra pour la première fois en Allemagne, veut contribuer à ce que les Architectes, dans une intense discussion, retrouvent une position stratégique dans la société et convainquent des partenaires politiques afin que conception et forme correspondent aux conditions structurelles des exigences sociétales. Les ressources spirituelles des Architectes peuvent exploiter de nouvelles sources pour rétablir l’équilibre entre Economie, Ecologie, Société et Culture.

Nous convions tous ceux que cette chance unique intéresse à participer activement aux dialogues et discussions pendant le XXIème Congrès Mondial d’Architecture à Berlin ainsi qu’au cours des conférences préliminaires dans d’autres villes. Pour de plus amples informations, consulter: www.uia-berlin2002.com

Andreas Gottlieb Hempel
Président du congrès


Début de page



 
www.berlin.de

Le XXIème Congrès Mondial d’Architecture se tiendra du 22 au 26 juillet 2002 à Berlin. Si son thème principal est intitulé «Ressource-Architecture», le congrès a également choisi de focaliser son intérêt sur Berlin. Berlin qui, après sa réunification en 1989, est devenu de toute évidence la capitale de l’Allemagne et la charnière entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest.

Les défis posés à la ville – compétitivité, travail, savoir, jeunesse, information, migration, écologie, évolution des systèmes, société civile et élément de cohésion sociétale en tant que capitale dans la région et dans le réseau des villes européennes – interdisent tout modèle de développement urbain unidimensionnel. Les divers problèmes posés par sa réorientation exigent une vision pluridimensionnelle telle qu’elle a été élaborée dans le document «Etude pour Berlin – Stratégies pour la ville».

Six thèmes directeurs caractérisent l’orientation, les ressources et la voie de cette future évolution:
- Berlin, ville de la compétitivité
- Berlin, ville de l’ouverture et de la justice sociale
- Berlin, ville écologiquement attrayante
- Berlin, ville du savoir
- Berlin, à la fois Est et Ouest
- Berlin, ville constituée en société civile
Ces multiples facettes se résument dans la notion de durabilité. Dans la devise européenne de «sustainable cities».

Ce contexte politique et prévisionnel permettra au participant au Congrès Mondial d’Architecture de retracer et de resituer l’évolution urbaine de Berlin au cours des dix dernières années:

270 milliards de DM d’investissements entre 1990 et 1999. Sony et DaimlerChrysler ont dépensé 5,5 milliards de DM dans les édifices de la seule Potsdamer Platz. La Deutsche Bahn AG prévoit d’investir 20 milliards de DM dans ses infrastructures de transport.
145.000 km de fibres optiques ont été utilisés pour réaliser le réseau de communication entièrement numérique. Enfin 8 milliards de DM ont été investis dans la protection de l’environnement, de sorte que l’eau coulant des robinets berlinois est de toute première qualité et que les émissions de CO² ont été réduites de 17% entre 1990 et 1997.

Aux 3 universités et 13 I.U.R. avec leurs 130.000 étudiants sont venus s’ajouter six complexes de recherche scientifique et de développement à Berlin-Mitte, Charlottenburg, Dahlem, Adlershof, Buch et Potsdam. Dans les 250 instituts de recherche, 750 projets de recherche appliquée sont actuellement menés. Les dépenses annuelles pour la recherche universitaire et extra-universitaire se chiffrent respectivement à 3 milliards et 1 milliard de DM. Les huit technopoles ont vu naître quelque 10.000 entreprises des branches innovantes telles que les médias, les transports et la biotechnologie et enregistré la création de 130.000 nouveaux emplois.

Il y a de la place à Berlin : un quart de l’espace urbain, soit 810 km², est occupé par des forêts et des espaces verts, auxquels viennent s’ajouter 80 km² de plans d’eau avec 200 km de voies navigables. 16 parcs ont été créés au cours des dix dernières années et l’arrière-pays offre un paysage pratiquement intact.

Berlin est la première ville de congrès en Allemagne, grâce à son Centre International des Congrès (ICC) qui est le plus grand d’Europe. 1,3 million de visiteurs et 400 salons et congrès le placent au dixième rang parmi les principaux sites de congrès mondiaux.

Berlin est également une ville jeune : plus de la moitié des Berlinois ont moins de 35 ans. Ils contribuent à animer les nouveaux endroits branchés parmi les plus de 5000 bars et restaurants ou la Love Parade. Ils se plaisent dans leur ville multiculturelle qui accueille 450.000 étrangers venus de 185 nations. 100 instituts Est-Ouest et le Centre de coopération Est-Ouest servent d’intermédiaires pour cette collaboration.

Les quelque 10.000 architectes du monde entier attendus au Congrès Mondial d’Architecture de l’UIA s’intéresseront particulièrement aux édifices érigés ces dernières années:

Les quartiers urbains de la Friedrichstrasse, de Checkpoint Charly, les Hackesche Höfe, la Pariser Platz et le nouveau Kranzler-Eck. Les bureaux des Treptowers et des abords du pont Oberbaum, l’immeuble de la CCI et le Sony-Center. Les magasins de l’avenue Unter den Linden et de la Potsdamer Platz. Les nouveaux immeubles d’habitation bordant la baie de Rummelsburg ou, à Spandau, la cité pieds dans l’eau baptisée Wasserstadt. La technopole d’Adlershof et, enfin, les immeubles gouvernementaux qui s’étirent comme un ruban et les nouvelles ambassades à Tiergarten. Brève évasion dans l’une des 200 galeries et 170 musées, dont le Musée Juif ou la nouvelle Galerie des Peintures.

En enfin, le soir, les manifestations festives: 3 opéras, 8 orchestres symphoniques, 150 théâtres et 880 chœurs se partagent la préférence des visiteurs.

Pour de plus amples informations sur le congrès mondial de l’UIA, connectez-vous sur:
info@uia-berlin2002.com et sur le site Internet:www.uia-berlin2002.com. Concernant Berlin en général sur www.berlin.de

Andreas Gottlieb Hempel
1er Vice-Président UIA
Président du Congrès UIA Berlin 2002


Début de page



 
11 septembre 2001

Dorénavant, rien ne sera plus jamais comme avant. C’est ce qu’on peut lire dans presque tous les commentaires. Certains disent aussi qu’une croisade du Bien contre le Mal devrait être menée. Sous le couvert, d’autres soupçonnent l’Islam d’être le terreau du terrorisme. D’autres enfin se livrent à des réflexions favorisant l’exclusion et le sectarisme et les partisans de la surveillance étatique tous azimuts se frottent les mains.

Erreur sur toute la ligne. Le Bien et le Mal sont en chacun de nous. C’est à la conscience de chaque individu qu’il appartient de mener les combats intérieurs qui décideront finalement si la terreur ou bien la cohabitation pacifique régiront les événements extérieurs touchant l’humanité. Nous, les Hommes, nous appartenons tous à une seule et même société et l’injustice, l’intolérance, l’ignorance, le racisme et les abus de pouvoir nous concernent tous, même s’ils s’exercent loin de nous.

Comment assumons-nous les écarts dramatiques entre pauvreté et richesse, le gaspillage de l’énergie et des ressources ? Tant que chaque jour des milliers d’enfants mourront de faim, les « croisades » se tromperont d’objectif et la souffrance des pauvres, des opprimés et des abusés retombera sur nous, nous qui avons laissé faire ou simplement détourné les yeux.

Que pouvons nous faire, nous les architectes ? La tenue du prochain congrès mondial d’architecture a-t-elle un sens, après ce qui s’est passé ces dernières semaines ? Tous nos efforts visant la compréhension, la culture du bâti, la beauté architecturale, l’innovation et la créativité du logement sont-ils obsolètes? Le conseil de coordination chargé de la préparation du XXIème Congrès Mondial d’Architecture qui se tiendra du 22 au 26 juillet 2002 à Berlin s’est, sous la présidence de Vassilis Sgoutas, Président de l’UIA, longuement penché sur ces questions.

«Ressource-Architecture », le thème de notre congrès, en établissant la jonction entre ressources spirituelles infinies et ressources matérielles finies, créée un espace suffisamment large pour saisir, au-delà même des problèmes purement architecturaux, les interpénétrations complexes entre société, culture, économie et environnement. Pour les saisir de façon à rendre perceptible la responsabilité sociale de l’architecte envers notre monde visible et invisible. Cette responsabilité englobe l’effort de rassembler, pour qu’ils échangent leurs idées, bailleurs de fonds, maîtres d’ouvrage, architectes et utilisateurs du monde entier, de toutes couleurs, origines et domaines de responsabilité. Dans la richesse des différences et des conceptions réside une ressource infinie dont les énergies et les forces peuvent être exploitées à une fin constructive.

La tâche des architectes, leur métier, n’est pas de détruire, mais de construire. Construire, améliorer les conditions de vie, enjoliver et enrichir l’environnement, poursuivre les diverses traditions dans des qualités nouvelles de l’habitat, de l’espace public, de l’univers commun sont les repères d’une culture architecturale qui aspire au bien-être pacifique de l’humanité. Comment l’architecture et les architectes, dans leur responsabilité envers la société et l’environnement, peuvent-ils y contribuer? C’est une question sur laquelle le congrès mondial d’architecture se prononcera. De même que, comme tous les trois ans, il rassemblera des hommes venus de toutes les parties du monde, suscitera des amitiés et la compréhension réciproque, créant ainsi la meilleure condition pour surmonter pacifiquement les Ténèbres, le Mal en nous et autour de nous. Maintenant plus que jamais, après ce 11 septembre !

Pour obtenir des informations sur le XXIème Congrès Mondial d’Architecture qui se tiendra à Berlin du 22 au 26 juillet 2002, adressez-vous à :

UIA Berlin 2002 e.V.
Köpenicker Str. 48/49
D-10179 Berlin (Mitte)
Fon +49-(0)30-278734 40
Fax +49-(0)30-278734 12
info@uia-berlin2002.com
www.uia-berlin2002.com

Andreas Gottlieb Hempel
1er Vice-président de l’UIA
Président du congrès


Début de page



 
Appel aux …

...contributions. Le 15 octobre marquait la date limite d’envoi des propositions de contributions pour le XXIème Congrès de l’UIA qui se tiendra du 22 au 26 juillet 2002 à Berlin. L’appel aux contributions lancé en juin 2001 a réuni presque 700 résumés – des propositions d’exposés, de films ou de vidéos et autres manifestations d’idées sur le thème « Ressource-Architecture ». Ces envois nous sont parvenus de plus de 50 pays – sans concentration aucune sur l’Europe de l’Ouest (Région I), contrairement à ce que l’on aurait pu supposer initialement, du fait que c’est la région dans laquelle se déroulera le congrès. La plupart des envois venaient d’Europe de l’Est et du Proche-Orient (Région II), les moins nombreux malheureusement d’Afrique (RégionV). Les contributions nous parvenant du continent sud-américain étaient particulièrement nombreuses.

En raison de la qualité et de la diversité des idées soumises, il n’a pas été facile de sélectionner dans un premier temps environ 500 projets que leurs auteurs seront priés de présenter sur un poster destiné à l’exposition internationale de posters montrée dans le cadre du congrès au Centre International des Congrès de Berlin. Les auteurs auront ainsi l’occasion de visualiser et de communiquer leurs contributions. Par sa précision, la forme du poster permet d’illustrer les approches les plus diverses des thèmes du congrès. L’exposition de posters donnera un aperçu de l’évolution actuelle de l’Architecture internationale.

Parmi ces envois seront également sélectionnées les contributions destinées aux ateliers de projet, aux symposiums et aux ateliers urbains. Elles seront réparties selon les thèmes principaux traités pendant les quatre jours du congrès, du 23 au 26 juillet :

Ville et Société – Nature et Environnement bâti – Innovation et Tradition – Espace et Identité.

Le premier jour du congrès, le 22 juillet 2002, est par contre dédié aux manifestations communes des groupes de travail de l’UIA.

Entre-temps les propositions d’intervenants et de présentateurs ont été réparties entre les séances plénières avec leurs titres individuels placées sous les mêmes thèmes principaux. Les demandes et invitations y relatives sont actuellement en cours de lancement. Parmi les personnes contactées se trouvent des architectes de renom mais également des personnalités remarquables parmi les hommes politiques, philosophes, écrivains, ou historiens par exemple qui s’engagent en faveur de l’Architecture.

De plus amples informations sont fournies dans le programme provisoire du congrès qui a été envoyé en langue anglaise et allemande à toutes les sections nationales de l’UIA en novembre 2001. Elles peuvent être également consultées ou téléchargées dans les autres langues de l’UIA (français, espagnol et russe) sur le site web www.uia-berlin2002.com

...registration. En octobre plus de 1200 congressistes s’étaient déjà inscrits – un nombre remarquable pour un congrès d’architecture neuf mois avant qu’il ne débute. Nous souhaitons profiter de ce rapport sur les préparatifs pour lancer un « Appel aux inscriptions » :

Jusqu’au 28 février 2002 une réduction des frais de participation au congrès sera accordée: 430 euros pour les participants, 220 euros pour les personnes les accompagnant et 150 euros pour les étudiants. A compter du 1er mars, ces frais de participation seront de 530 / 270 et 180 euros. Tous ces montants s’entendent T.V.A. de 16% comprise.

Des informations et conditions générales sont fournies par le programme provisoire du congrès – en particulier concernant les lieux du congrès, l’inscription, le mode de payement, les conditions de participation, les réservations hôtelières ou de chambres chez l’habitant, le voyage etc.

Vous pouvez continuer à faire parvenir vos questions et vos demandes de services à l’adresse suivante :

UIA Berlin 2002 e.V.
Koepenicker Str. 48/49
D-10179 Berlin
Fon +49 (0)30 278734-40
Fax +49 (0)30 278734-12
E-mail info@uia-berlin2002.com
www.uia-berlin2002.com

Nous nous réjouissons à l’avance des contacts avec vous !

Andreas Gottlieb Hempel
1er Vice-Président de l’UIA
Président du XXIème Congrès Mondial de l’UIA Berlin 2002


Début de page



 
The Road to Berlin

“The Road from Beijing” – tel est le nom d’un groupe de travail de l’UIA créé à l’occasion du Congrès Mondial de l’UIA en 1999 dans la capitale chinoise. Ce groupe de travail a entre-temps publié la « Charte de Beijing » - un document international important pour la future compréhension par les architectes de leur rapport public à la société et à l’environnement. On soulignera particulièrement l’exhortation faite par cette charte aux architectes de remplir leur tâche en toute responsabilité et d’exécuter leur mission en la considérant comme un tout. En cette époque de spécialisation et de sectorisation toujours plus poussées, la capacité intégrale de saisir des relations complexes, de les traduire dans des projets et d’en guider l’exécution revêt une importance particulière si l’on veut pouvoir offrir des visions et des perspectives.

Cette considération s’impose particulièrement dans le contexte des conseils dispensés aux politiques : ces derniers fondent en règle générale leur savoir et leurs décisions sur les conseils fournis par des spécialistes. Il n’est donc pas étonnant qu’ils en tirent des connaissances tout au plus sectorielles et des propositions fragmentaires, ancrées dans la durabilité et non dans le court terme. La politique architecturale doit, par contre, offrir des perspectives pluridimensionnelles à long terme – les investissements visant le court terme sont trop onéreux, car leurs coûts globaux touchent généralement la société dans son ensemble. La Charte de Beijing peut offrir de précieux éléments de réflexion aux hommes politiques intéressés à une politique architecturale à long terme pour la culture du bâti.

Chaque route menant dans une direction précise, « The Road from Beijing » conduit donc vers Berlin. « The Road to Berlin » - à l’occasion du XXIème Congrès Mondial d’Architecture qui se tiendra du 22 au 26 juillet 2002 dans la capitale allemande. Le thème du congrès mondial, « Ressource-Architecture », sera le forum sur lequel débouchera la route de Beijing. Une fois closes sur ce forum les discussions, clos le dialogue des disciplines, il s’agira de poursuivre la route dans une direction qui ne se contentera pas de propositions du corps architectural coopérant mondialement à un pacte de paix avec les ressources de la Nature, mais intégrera les ressources créatrices des architectes dans une politique de paix mondiale à reformuler. Une politique de paix constituant une contre-position à la terreur, à l’injustice et à la misère des sans logis sur une base qui pourra et devra se nourrir du dialogue, de la tolérance et de la joie nés la diversité inspirante de tous les Hommes.

La Charte de Beijing a déjà profondément modifié le travail des architectes chinois. Le congrès mondial de l’UIA qui s’est tenu en 1999 à Beijing, les impulsions nées de cette rencontre en Chine entre des milliers d’architectes, les discussions intenses avec les étudiants principalement ont généré au cours des deux années suivantes une dynamique incroyable. Ye Rutang, alors ministre de la construction, président du congrès et directeur du groupe de travail « The Road from Beijing », a entre-temps été nommé ministre de l’environnement. La rencontre intervenue avec lui et avec l’actuel ministre de la construction à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’Architectural Society of China a montré que les politiques chinois considèrent la valeur de la culture du bâti et de l’architecture comme la voie vers l’identité de l’avenir du pays. La politique architecturale est conçue comme l’une des possibilités non seulement du progrès économique, mais de renouement avec d’anciennes traditions culturelles par le biais de l’art du bâti pour trouver sa propre voie vers un avenir recourant aux qualités régionales dans le cadre de la mondialisation.

Nous attendons du XXIème Congrès Mondial d’Architecture et de ses retombées non seulement une compréhension plus large pour la culture architecturale de la part des politiques et de l’opinion publique, mais une base tout aussi nouvelle pour l’utilisation des ressources intellectuelles de l’Architecture – non seulement dans notre pays qui accueillera le congrès mais aussi en matière de qualité de l’environnement bâti dans le monde entier.

Nous, l’UIA et le BDA, organisateurs du XXIème Congrès Mondial d’Architecture, nous voulons vous inciter à participer au dialogue des disciplines pour atteindre cet objectif.

De plus amples informations vous seront fournies sur notre site Internet: www.uia-berlin2002.com. Vous pouvez également y faire enregistrer votre participation au congrès.

Andreas Gottlieb Hempel
Président du congrès


Début de page



 
UIA Berlin 2002 - Social Event!

Que ce soit dit tout de suite : jamais le congrès mondial de l’UIA ne s’est déroulé comme un simple congrès technique. Il a toujours été et est encore également un événement de société et une importante manifestation sur le plan de la politique professionnelle. De fait, les architectes participant au congrès viennent souvent accompagnés de leur conjoint et de leur famille. Non contents de participer très volontiers aux nombreux „social events“, ceux-ci les enrichissent de leur présence.

Des trois grands apports d’un congrès mondial de l’UIA - assister à des interventions intéressantes de personnalités éminentes, découvrir une architecture nouvelle de haut niveau sur le lieu du congrès et revoir des amis ou faire de nouvelles connaissances -, le dernier revêt une importance majeure.

A l’ère de l’écran informatique sur lequel apparaissent, sur simple manipulation d’un bouton, des univers virtuels que l’on se surprend déjà à confondre avec la réalité, des univers artificiels capables de fournir toutes les informations disponibles, il n’est pas rare que l’essentiel se perde : le contact personnel, la sympathie ou l’abjection spontanée, la capacité de ressentir le non-dit, de connaître et de comprendre vraiment les êtres humains. Les précédents congrès mondiaux de l’UIA ont fait naître des amitiés stimulantes, durables et parfois singulières, une coopération, une aide et un soutien. Parfois, c’est « seulement » la joie de se revoir après des années durant lesquelles on n’a malheureusement pu entretenir les contacts comme on aurait voulu le faire, pour des raisons de temps ou d’éloignement. Le congrès offre enfin l’occasion d’y remédier. De même, redécouvrir d’anciennes positions adverses peut présenter un attrait : les avis peuvent changer, et les idées préconçues être revues. Trop de points communs unissent les architectes dans leur effort pour créer un environnement bâti en accord avec la dignité humaine, pour défendre l’art et la culture de la construction.

Quelles manifestations sociales et culturelles proposera le XXIème Congrès Mondial d’Architecture du 22 – 26 juillet 2002 à Berlin ?

Tout d’abord des expositions, précédées d’un vernissage : 18 expositions accompagneront le congrès, offrant une grande diversité, de l’Exposition internationale d’architecture jusqu’à des expositions interdisciplinaires sur l’art et l’architecture, organisées par plus d’une trentaine de galeries berlinoises. Le soir de l’ouverture aura lieu l’inauguration officielle du Salon International pour les métiers de la planification du bâtiment, PlanCom 2002, et, durant tout le congrès, les comptes-rendus d’activité présentés par des architectes prééminents seront suivis d’une soirée culturelle dans des lieux de Berlin hors du commun. Réception de bienvenue au « Palais am Funkturm », Fête de l’Architecture et de la Musique au « Tempodrom », Nuit des Galeries, et en point d’orgue la cérémonie organisée sur l’Ile des Musées, avec la remise de la médaille d’or de l’UIA et de quatre prix UIA, ainsi que la fête de clôture au « Postbahnhof », près de la gare de l’est. Au programme, d’autres événements majeurs verront également le jour : le « quatuor architectural » – un débat de critiques d’architecture -, des excursions berlinoises dédiées à Schinkel, le Festival du Film et de l’Architecture, la remise des World Architecture Awards et la Journée de l’Architecture, les 27/28 juillet.

Tout cela est bien plus que n’en peut accomplir un même participant : il faudra faire un choix difficile - mais pas un instant l’ennui ne guettera ! Pour obtenir davantage d’informations sur les « social events » du congrès mondial de l’UIA, veuillez consulter le site Web www.uia-berlin2002.com Vous pourrez également vous y inscrire au congrès et/ou à diverses manifestations. Tous les membres du BDA, toutes les « Member Sections » de l’UIA et de nombreux autres intéressés ont reçu en décembre 2001 le programme provisoire du congrès, avec toutes les informations requises. Si vous ne l’avez pas obtenu ou souhaitez poser toute autre question, veuillez vous adresser à

UIA Berlin 2002 e.V
Köpenicker Straße 48/49
D-10179 Berlin
Fon +49.30.27 87 34.40
Fax +49.30.27 87 34.12
info@uia-berlin2002.com
www.uia-berlin2002.com

Andreas Gottlieb Hempel
1er Vice-Président de l’UIA
Président du congrès


Début de page

Press contact
Scantinental Business-Kontakt-Agentur
Fon +49 (0)30-84 77 00-0
Fax +49 (0)30-812 00 80
Mail to Scantinental Business-Kontakt-Agentur

Congressplanning and -programme
UIA Berlin 2002 e.V.
Koepenicker Str. 48/49
D-10179 Berlin (Mitte)
Fon +49 (0)30 - 27 87 34 40
Fax +49 (0)30 - 27 87 34 12
Mail to UIA Berlin 2002

Congress Management and Registration
DER-CONGRESS
Bundesallee 56
D-10715 Berlin
Fon 030-8579030
Fax 030-85790326
Mail to DER-CONGRESS


Press Release
26/07/2002
16/07/2002
04/07/2002
05/06/2002
30/05/2002
06/05/2002
03/05/2002
Goals and Impact
Le commentaire
03/13/2002
02/07/2002
01/23/2002
12/12/2001
10/29/2001
11/09/2001
09/21/2001
08/16/2001
08/03/2001
07/19/2001
05/09/2001
03/20/2001
12/05/2000
08/25/2000
Press Service








 
Début de page

Situation: 20/03/2002